Trois continents en trois « A » : Afrique, Amérique, Asie

Trois continents en trois « A » : Afrique, Amérique, Asie

1er septembre 10

Départ de Rome à 22 h en compagnie de Maria Cecilia Scaramussa.

Cette dernière retourne à Manille, après 3 mois passés d’une part au Brésil avec sa famille et d’autre part à Rome pour le recyclage International. Après un long voyage via Dubai, nous arrivons à Manille le 3 septembre à 00 h. Thérèse Elisabeth Thiaré et Maria Elvia Ortiz nous attendent sous une pluie battante. Dans toute la zone c’est l’époque des grosses pluies, parfois des typhons. Nous avons mis du temps à rejoindre la maison car c’est la première fois que Thérèse Elisabeth se rend à l’aéroport avec la voiture. Etant un excellent chauffeur, elle parvient avec l’aide de Elvia à retrouver le chemin. Merci pour ce petit « Manille by night ».

Reste à récupérer le sommeil et se remettre de la fatigue du voyage car une surprise nous attend dans la soirée du 3. Vite nous rejoignons nos chambres délicatement ornées de fleurs et de souvenirs utiles pour le séjour tel que l’éventail. Chaleur oblige…

15 h 30 rendez-vous avec les enfants de « Emilie’s Home. Tout le monde s’active. Ils nous ont préparé une soirée d’accueil avec chants et danses riches en couleurs. Mais qu’est-ce que le Emilie’s Home ? Elvia nous en donne l’historique.

Emilie’s Home (hogar Emilie)  nació en el 2006 como respuesta a nuestra llamada de “ir allá donde la voz del pobre nos llame” y de la sensibilidad de nuestra comunidad en Bagong Pag-asa, Quezon City hacia los niños mas pobres, que pesar de tener acceso a la escuela no tienes el espacio y lo medios para una educación integral. Cuando no están en la escuela están expuestos a la imagen de sus progenitores jugando juegos de azar, bebiendo alcohol, dejando pasar le tiempo o al trabajo duro que para ganarse el sustento de cada día. El objetivo es ofrecer a los niños un espacio hogareño para su desarrollo integral a través de arte, música, actividades lúdicas y otros medios de educación (dos días a la semana). Cuando empezó reuníamos a lo niños en nuestra casa, pero pronto el numero aumentó y evaluando y revisando objetivos y misión ahora la dirección de Emilie’s Home es cualquier lugar donde están los niños pobres, lo que también nos ha permitido tener contacto con las familias.

C’est le début d’une longue aventure de mission qui réunie trois continents en 3 A : Afrique, Amérique et Asie pour reprendre l’expression de José Alvarez qui a fait un séjour comme volontaire dans cette mission.

 4 septembre

Dans l’après midi, Rea, (novice) Maria, Theresa et Grace (postulantes), partons visiter les familles qui vivent sous les ponts. Deux mondes qui se côtoient, séparés par une rue. Deux classes qui partagent et fréquentent la même rue le jour et dont un abîme de pauvreté sépare la nuit. Cette dernière, pousse à la révolte puis à la résignation et, à force de peine, au conservatisme de la misère acceptée comme une fatalité par toutes ces familles. Malgré cette dure pauvreté, la joie est là, nombreux aussi sont les enfants et les jeunes. On retrouve jusqu’à deux générations vivant dans ces conditions. Les sœurs sont proches d’eux et essayent d’apporter aide et soutien moral. (à suivre...)

Anne Béatrice



04/09/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 557 autres membres