LA MISSION DES SOEURS A DAET

La mission de nos sœurs est semblable à un Bambu

Du 8 au 16 septembre, j’ai partagé la vie et la mission de nos sœurs à Daet, première implantation de la congrégation aux Philippines. Plus de 10 ans après la fondation, voici ce que mes yeux ont vu et ce que mon cœur a ressenti. A quoi vais-je comparer la présence missionnaire de nos sœurs ici à Daet ?  

 Elle ressemble à l’expérience de cet homme. « Un jour, me sentant découragé, j’ai décidé de renoncer  à mon travail, à ma famille, mes relations et à mon argent. J’ai même pris la décision de mettre fin à ma vie. Mais avant cela, je me suis rendu dans un bosquet pour avoir une dernière  conversation avec Dieu.

« Dieu, lui dis-je: Pourrais-tu me donner la raison pour laquelle je n’arrive pas à dépasser tous les problèmes que j’ai » ?  Sa  réponse fut plus que surprenante : “Regarde tout autour de toi. N’est-il pas rempli de fougères et de bambu?” “Oui, cela se voit » répondis-je. Très bien. Quand  j’ai semé  les fougères et les bambu,  je les ai très bien soignés. Ils n’ont jamais manqué d’eau et de lumière… Les fougères ont poussé rapidement. Leur vert  brillant  couvrit le sol.

Par contre, des semences du bambu,  rien n’est apparu. Malgré tout, je ne me suis pas découragé de  ce dernier. La seconde année, les fougères ont poussé et sont devenues plus brillantes encore. Et,  de nouveau rien n’apparaissait de la semence  du  bambu, Mais,  je ne me suis pas découragé du  lui. Une troisième année,  une quatrième, la  même chose … Mais, je ne me suis pas découragé. Enfin, à la cinquième année,  un petit bourgeon sortit de terre.

 

Il ressemblait à la fougère tellement il était petit et insignifiant. Mais 6 mois plus tard, le bambu  a poussé de 50  mètres  de  haut. Vois-tu, il est resté cinq  années enfonçant ses racines dans la terre, les fortifiant. Elles devinrent fortes et lui donnent le nécessaire pour survivre. Il lui a fallu ce temps pour s’enraciner. Ainsi, le Bambu est capable d’affronter tous les obstacles, les typhons et les plus torrentielles. Il reste toujours debout.  

Pensant au fond de lui-même l’homme se dit : ainsi durant tout ce temps de lutte en vérité, je me fortifiais en créant des racines. Les difficultés te maintiennent forte en tout lieu et à tout moment.

Je comparer la mission des sœurs depuis le commencement jusqu’à ce jour. (Voir historique site

Les 5 premières années ont été marquées par un temps de recherche, d’adaptation au climat, d’apprentissage de la langue, de la culture, de questionnement sur le type de mission répondant à notre charisme.

5 années de lutte pour implanter la Pastoral Care of Children (PCC) qui ne cesse de croître. (Voir face book)

J’ai été témoin durant cette semaine du bienfait de cette pastorale.

(Voir le magnifique album photo)

Anne Béatrice FAYE

 



15/09/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 557 autres membres