Anvo Africam : Focus sur les femmes

Focus sur les femmes

Les données recueillies auprès de familles d'agriculteurs montrent qu'il ya plus de femmes que les maris. Cela illustre des pratiques polygames au Bénin, avec de lourdes responsabilités pour les femmes comme une conséquence.

 

Au Bénin, les hommes et les femmes produisent traditionnellement transformer les produits agricoles.

 

Pour le moment, LAS-ONG a concentré ses activités de production alimentaire sur le manioc à ouvrir la voie à l'introduction de petites machines en agriculture: en creusant continuellement de leurs champs de manioc, les agriculteurs ont progressivement se débarrasser des racines qui pourraient empêcher de labourer avec petits tracteurs, dont ils ne sont pas prêts à faire pour des fins d'élevage en raison des outils rudimentaires qu'ils utilisent (houes, machettes).

 

LAS-ONG a commencé ses activités de production alimentaire avec des groupes de femmes travaillent, en particulier ceux qui sont spécialisés dans "gari" (farine de manioc cuite) et la production de tapioca. La formation qu'ils ont reçue à la suite du partenariat entre notre organisation et ANVO AFRICAM (une association espagnole sans but lucratif) en a fait l'un des meilleurs, sinon les meilleurs groupes de gari et les producteurs de manioc du pays, en termes de qualité des produits. Cela a commencé à dessiner des commandes importantes pour eux et si elles sont correctement pris en charge, la plupart des 200 membres de ces groupes de femmes, venant de ménages polygames, sera en mesure de faire face aux responsabilités économiques liées à l'éducation de leurs enfants et le bien-être, dans le proche avenir.

 

En 2007, 85 agriculteurs ont été formés dans la production de manioc dans le but de fournir des matières premières pour les groupes de femmes.

 

Aujourd'hui, ces femmes ont besoin de renforcer leurs propres capacités en matière de gestion, à améliorer les abris qu'ils utilisent comme lieu de travail ou les hangars d'entreposage, et à se doter de camions pour transporter le manioc et les produits finis, afin de répondre à la demande croissante pour l'exportation. Ils doivent aussi être conscients de leurs droits afin de se défendre efficacement.

 

Pour commencer notre programme de diversification, d'autres femmes ont été sélectionnés pour être formés à la préparation de bonne qualité palmier à huile. Cette formation a été mis en œuvre en Mai 2008. 

 



11/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 557 autres membres